mardi, mai 21

Milipol 2023 : Ces technologies qui proposent de mieux protéger les policiers

Du 14 au 17 novembre 2023, se tenait le salon du Milipol au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte.

L’occasion pour les professionnels de la sécurité de découvrir les évolutions proposées par les fabricants dans le domaine de l’armement, la protection, l’habillement entre autres….

Des fournisseurs bien connus des policiers comme Heckler & Koch (HK), SIG Sauer Inc ou encore Paul Boyé Technologies (uniformes) exposent sur ce salon contenant pas moins de 1000 exposants, dont le Ministère de l’Intérieur et des Outre-mer bien présent, mettant à l’honneur différents acteurs de la police nationale comme le RAID, la BRI PP, la BI, les CRS, dont les MNS plongeurs ou les Montagnards, mais également les pilotes de drones, les démineurs entre autres…

Certains produits ont attiré notre attention par le fait qu’ils peuvent venir améliorer les conditions de sécurité ou de travail des policiers et des PATS/PTS.


FN Herstal – Le FN Smart ProtectoR

Cette société belge spécialisée dans l’armement, a mis au point un lanceur à air comprimé tirant des projectiles de 18mm (capacité de 15 coups).

La particularité de ce dernier réside dans le fait qu’il possède une caméra intelligente de reconnaissance d’images en temps réel, permettant d’interdire le tir à la tête. En effet, que la personne soit de face, de profil ou même de dos, portant une capuche, un chapeau ou tout autre élément permettant de masquer partiellement ou complètement son visage, dès lors où la visée s’approche de la tête, une indication visuelle (point rouge) et sonore (long bip) se couplent au blocage de la détente rendant le tir impossible. Un bouton permet de désactiver cette protection pour des cas de légitime défense. 

Les projectiles de 18mm peuvent contenir de la peinture lavable ou indélébile, ou des poussières irritantes (non nocives). Ils se désagrègent à l’impact évitant tout risque de pénétration ou de ricochet. Sa plage d’utilisation est de 5 à 25 mètres.

https://www.fnsmartprotector.com


AXON – Le Taser 10

Cette société Américaine est bien connue de notre administration puisque nous sommes actuellement équipés de leur PIE Taser 7, capable d’effectuer 2 tirs, dont chaque tir envoie simultanément 2 électrodes en fonction de l’angle affiché par la visée laser. Il propose des cartouches courte ou longue portée, et permet de switcher de l’une à l’autre si chacune d’entre elles est insérée dans le chargeur.

Aujourd’hui, le Taser 10 apporte de nettes améliorations dans l’utilisation de cet armement intermédiaire et dissuasif.

Il est équipé d’une cartouche contenant 10 sondes individuelles permettant de tirer sur 5 personnes sans rechargement (au maximum), ou de réitérer un tir sur une personne dont une des 2 électrodes nécessaires à l’impulsion électrique ne se serait pas accrochée correctement. De plus, il n’y a plus de notion de cartouche courte ou longue, puisque l’opérateur effectue deux tirs au moins sur sa cible, chacun des tirs projetant une sonde. Ces tirs peuvent être successifs et peuvent être effectués quasi au contact de la cible et jusqu’à presque 14 mètres de distance. 4 types de cartouches sont disponibles, réelles (opérationnelles), réelles pour entrainement (identiques mais les infos dans le Taser indiquent que le tir était en entrainement), Scratch/velcro (envoi de sondes type velcro, nécessitant la tenue d’entrainement) et inerte entrainement (simulation sans envoi de projectile).

Ce Taser peut-être couplé à la caméra Axon pour un déclenchement d’enregistrement à la mise en route de celui-ci.

Vidéo du Taser 10

Forensic Technology – Ande et Quantum

Dans le domaine de la Police Technique et Scientifique, un des challenges permanent est la lutte contre le temps. Pouvoir obtenir des résultats d’analyses rapides et fiables.

La société Forensic Technology propose un appareil transportable, nommé ANDE, qui permet d’effectuer des analyses d’ADN (jusqu’à 5 échantillons en simultané) en moins de 2 heures. Le système génère des identifiants d’ADN humain compatibles avec les bases de données du monde entier. Avec ce système, plus de longs délais d’attente pour obtenir des résultats d’ADN, et possibilité d’analyses sur tout le territoire, y compris dans les DROM-COM.

Démonstration vidéo de Ande

Afin d’améliorer les conditions d’exercice mais aussi la sécurité juridique des policiers, il est à espérer que le Ministère de l’Intérieur investira dans des technologies de plus en plus adaptées à la réalité du métier.

Carlo C.


Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *